Dans les bois profonds

 »-. Il choisissait les endroits les plus reculés au fond de la forêt pour y établir sa coupe. Il traçait son chemin vers les arbres qu’il avait élus, jugés et condamnés, parvenant toujours à se donner assez d’espace pour atteindre ses victimes. A l’intérieur du bloc compact, et qui, vu d’en haut, aurait semblé invincible, il était comme le ver dans le fruit et rongeait au coeur avec des grâces de danseur une forêt plusieurs fois centenaire. La casquette, la veste rouge et la chemise pendues à un arbre, il luttait, torse nu et les yeux pleins d’amour, avec des troncs lisses comme des poitrines de femmes. La peau zébrée par des branches ou des paquets de feuilles aussi dures que l’acier, il transpirait une sueur fine et salée qui descendait sous ses cheveux et ruisselait sur son visage.

Au début de sa journée, il arrivait dans un endroit paisible, tout endormi encore après la paix de la nuit, baigné d’une brume fine, transparente comme un regard, à laquelle s’ajoutait la buée de sa bouche aux lèvres trop gourmandes. Quand il était sur la scène de sa future bataille, les oiseaux qui piaillaient depuis le lever du soleil se taisaient tous ensemble. Il y avait alors un silence profond comme la mort et qui semblait définitif jusqu’à ce qu’il plante, à la verticale, sa hache dans le tronc qu’il avait choisi. C’était alors une envolée brutale, une frayeur violente faisait exploser au-dessus des cimes des grenades de plumes où se mêlaient les ailes et les becs, tandis que descendaient avec les feuilles, des duvets ou des rémiges voletant dans l’air calme entre les colonnes de lumière. » Jean-Louis Magnon (Hautes Terres)

3 réflexions sur “Dans les bois profonds

  1. Ping : Dans les bois profonds — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s