Le Feu qui couve, le Feu qui brûle

 »-. Enfin, ils connaissaient le Feu, la plus terrible et la plus douce des choses vivantes, assez fort pour détruire toute une savane et toute une forêt avec leurs mammouths, leurs rhinocéros, leurs lions, leurs tigres, leurs ours, leurs aurochs et leur urus.

La vie du Feu avait toujours fasciné Noah. Comme aux bêtes, il lui faut une proie, il se nourrit de branches, d’herbes sèches, de graisse, il s’accroît. Chaque Feu naît d’autres Feux. Chaque Feu peut mourir. Mais la stature d’un Feu est illimitée, et, d’autre part, il se laisse découper sans fin, chaque morceau peut vivre. Il décroît lorsqu’on le prive de nourriture, il se fait petit comme une abeille, comme une mouche, et, cependant, il pourra renaître le long d’un brin d’herbe, redevenir vaste comme un marécage.

C’est une bête et ce n’est pas une bête. Il n’a pas de pattes ni de corps rampant, et il devance les antilopes. Pas d’ailes, et il vole dans les nuages. Pas de gueule, et il souffle, il gronde, il rugit. Pas de mains ni de griffes, et il s’empare de toute l’étendue. Noah l’aimait, le détestait et le redoutait.

Enfant, il avait parfois subi sa morsure, il savait qu’il n’a de préférence pour personne, prêt à dévorer ceux qui l’entretiennent, plus sournois que l’hyène, plus féroce que la panthère. Mais sa présence est délicieuse, elle dissipe la cruauté des nuits froides, repose des fatigues et rend redoutable la faiblesse des hommes. » J. H Rosny Aîné (La guerre du feu)

4 réflexions sur “Le Feu qui couve, le Feu qui brûle

  1. Ping : Le Feu qui couve, le Feu qui brûle — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

  2. Ping : Le Feu qui couve, le Feu qui brûle — L’atelier peinture de Christine | Life Park

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s