Ma commode à idées

Comme beaucoup d’entre vous, je fourmille d’idées, le plus difficile n’étant pas de les générer, mais de les classifier. J’ai, inscrite quelque part dans ma pauvre tête, une liste complète dont les éléments surgissent tels des clichés, lors d’une anecdote, une rencontre, une promenade, une lecture.

Je classe tout ce méli-mélo d’éléments, imaginaires certes, mais basés sur du vécu, dans une commode ancienne odoriférante, tout aussi imaginaire, aux nombreux tiroirs lourdement chargés d’un univers improbable. Cet ‘‘irréel imaginaire’‘ prendra forme et vie lorsque, au fil du temps et des envies, je le mettrai en tableaux.

Tout déborde, tout craque, tout s’entasse, tout fourmille, ma pauvre tête va éclater. Je ne suis pas raisonnable, j’ai beau dire Stop, je ne peux empêcher le flux de nouvelles idées d »y rejoindre les anciennes. Au secours.

Mon conseil. – . Inutile de dresser des listes écrites de tableaux à peindre, telles les bonnes intentions que l’on se promet de tenir dès le début d’une nouvelle année. Ça ne marche pas, on ne canalise pas son imagination. De même, on ne programme pas la mise en route de telle ou telle oeuvre, car elle s’impose comme une évidence. -. Le domaine artistique échappe au contrôle, à la planification, à la rentabilisation, c’est là toute sa beauté… et sa difficulté.

2 réflexions sur “Ma commode à idées

  1. Ping : Ma commode à idées — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s