Mille contes exotiques… plus un (celui que je vous conte?)

Issues d’une fort longue tradition de contes arabes, les Mille et Une Nuits ont été rassemblées, enrichies, patiemment regroupées et modifiées par des scribes talentueux dont l’Histoire n’a pas retenu le nom. Ils les transmirent, les interprétèrent en parcourant au fil des siècles l’immensité de l’empire arabe, à la façon des troubadours du Moyen- Age. La trame en est d’ailleurs simplissime : depuis qu’il a été trompé par sa première femme, le sultan, en despote misogyne et sanguinaire, en épouse une nouvelle chaque nuit et la fait exécuter au petit matin sans autre forme de procès.

Pour sauver les jeunes filles de son peuple d’une mort certaine, la jolie Schéhérazade s’offre comme fiancée, elle a un plan en tête. Là, je vous entends ricaner, non, ce n’est pas un plan  »sexe », enfin pas que… Erudite, cultivée, habile conteuse, elle le divertit d’un récit palpitant, histoire à suivre le soir suivant la nuit de noces. Ainsi, pour garder la vie sauve, la jeune femme conta, nuit après nuit, ces légendes merveilleuses sous forme de feuilleton …et gagna le coeur de pierre du sultan.

Traduits au début du dix-huitième siècle, Les contes des mille et une nuits connurent un très grand succès dans toute l’Europe. Les lecteurs français, notamment, se laissèrent séduire par ces péripéties orientales, qui mettaient en scène bigarrée le monde cruel mais raffiné des sultanes enfermées en leurs harems. Le lointain Orient en gagna une image féerique, associée à la fausse image d’un bonheur facile. Ce cadre exotique était imaginaire, il n’en inspira pas moins les philosophes français du siècle des Lumières.

60x80cm Exotique beauté
60x80cm « Beauté exotique » (Galerie Femmes-Femmes-Femmes) L’Inde était à la mode au dix-huitième siècle, et inspira Montesquieu avec ses Lettres Persanes, Voltaire avec Zadig, Diderot avec Les Bijoux indiscrets

4 réflexions sur “Mille contes exotiques… plus un (celui que je vous conte?)

  1. Ping : Mille contes exotiques… plus un (celui que je vous conte?) — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

  2. Ping : Mille contes exotiques… plus un (celui que je vous conte?) — L’atelier peinture de Christine – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s