Un crime en la bonne ville d’Amsterdam

 »-. Regardez…la ville proprette où tout était en ordre comme dans le buffet d’une bonne ménagère, le port trop petit pour que l’atmosphère en fut âpre, les gens sereins plantés dans leurs sabots jaunes. Chacun gagne sa vie… Chacun està peu près heureux… Et surout, chacun réfrène ses instincts, parce que c’est la règle, c’est une nécessité si l’on veut vivre en société… L’inspecteur vous confirmera que les vols sont une chose rarissime… . Il est vrai que celui qui dérobe un pain de deux livres ne s’en tire pas à moins de quelques semaines de prison… Où voyez-vous du désordre ?…Pas de rôdeurs !… Pas de mendiants, c’est la propreté organisée.

-. Et je viens bousculer la porcelaine ?

-. Attendez ! Les maisons, à gauche, près de l’Amsterdiep, sont les maisons des notables, des riches, de ceux qui détiennent un pouvoir quelconque. Tout le monde les connaît, il y a le maire, les pasteurs, les professeurs, les fonctionnaires, tous ceux qui veillent à ce que la ville ne soit pas troublée, à ce que chacun se tienne à sa place sans heurter le voisin. Ces gens-là, je crois que je vous l’ai dit, ne se reconnaissent même pas le droit d’aller au café, car ce serait donner le mauvais exemple… . Or, un crime est commis… Vous flairez un drame de famille… » Georges Simenon (Un crime en Hollande)

4 réflexions sur “Un crime en la bonne ville d’Amsterdam

  1. Ping : Un crime en la bonne ville d’Amsterdam — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s