Page blanche

Page blanche De loin ma pire ennemie D’interrogations tu hantes mes nuits. Est-ce vain d’attendre, Ou dois-je t’alimenter d’espoir ? J’ose m’adresser à toi avec la plus grande ironie De la plus sanglante des provocations.

50 x60 cm  »Page blanche  », Poème Clara Dupard

Ineptie sûrement ? Mais détrompe-toi, Ton pouvoir, lascif, me revitalise et Ma peur vient cracher sur ta divinité. Tu ris avec parcimonie, mais écrire sur toi est la plus délicate des mises en abîme.

Mes mots résonnent comme la plus envoûtante des symphonies Où ma plume, sournoise et pédante, t’achève avec mépris et puissance Comme un esclave attaché à ses chaînes. » Clara Dupard

3 réflexions sur “Page blanche

  1. Ping : Page blanche — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s