Le domaine perdu du Grand Meaulnes

«  »- Au moment où nous arrivions au sommet de la côte, à l’endroit où il reste deux grosses vieilles pierres qu’on dit être les vestiges d’un château fort, il en vint à parler des domaines qu’il avait visité et spécialement d’un domaine à demi-abandonné aux environs du Vieux-Nançay, le domaine des Sablonnières. Il racontait avoir vu, quelques années auparavant, dans la chapelle en ruine de cette vieille propriété, une pierre tombale sur laquelle étaient gravés ces mots : Ci-gît le chevalier Galais Fidèle à son Dieu, à son Roi, à sa Belle.

Plusieurs fois, en revenant du Vieux-Nançay, il avait été intrigué par la vieille tourelle grise qu’on apercevait au-dessus des sapins. Il y avait là, au milieu des bois, tout un dédale de bâtiments ruinés que l’on pouvait visiter en l’absence des maîtres. Un jour, un garde de l’endroit l’avait conduit dans le domaine étrange. Mais depuis lors on avait fait tout abattre, il ne restait plus guère, disait-on, que la ferme et une petite maison de plaisance. Les habitants étaient toujours les mêmes, un vieil officier retraité, demi-ruiné, et sa fille.

Il parlait… Il parlait… J’écoutais attentivement, sentant sans m’en rendre compte qu’il s’agissait là d’une chose bien connue de moi, lorsque soudain, tout simplement, comme se font les choses extraordinaires, Jasmin se tourna vers moi et, me touchant le bras, frappé d’une idée qui ne lui était jamais venue . -Tiens, mais, j’y pense, dit-il, c’est là que Meaulnes, tu sais, le Grand Meaulnes ? avait dû aller. Mais oui, ajouta-t il, car je ne répondais pas, je me rappelle que le garde parlait du fils de la maison, un excentrique, qui avait des idées extraordinaires...-

Je ne l’écoutais plus, persuadé dès le début qu’il avait deviné juste et que, devant moi, loin de Meaulnes, loin de tout espoir, venait de s’ouvrir, net et facile comme une route familière, le chemin du Domaine sans nom. » Alain-Fournier (Le Grand Meaulnes)

5 réflexions sur “Le domaine perdu du Grand Meaulnes

  1. Ping : Le domaine perdu du Grand Meaulnes — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s