Vacances-sur-Mer

Etant de nature plutôt solitaire, de plus mariée à un solitaire tout comme moi… je ne suis pas fanatique des vacances en promiscuité par serviettes de bains interposées à Plage-sur-Mer. Il faut bien toutefois prendre un peu l’air marin… Sans guère s’éloigner de chez moi, encore que les balades sur le sentier du douanier fassent partie de mes priorités estivales, je dispose de la faculté, inestimable à mes yeux, de me ioder en peinture.

Poser une nouvelle toile sur mon chevalet, enduire son fond avec des mines gourmandes, s’interroger sur l’essence même de sa finalité… voilà un plaisir subtil, que j’ai ressenti avec acuité en songeant à une récente pause-Bretagne. J’ai retrouvé quelques cartes postales, que j’ai allègrement modifiées sans état d’âme. Je pratique une Bretagne joyeuse et même joueuse, colorée, vibrante et touristique. Ses églises, sa côte, ses bateaux, ses belles filles arborant la coiffe locale, sont pour moi source d’un dépaysement que mon pinceau se plait à exagérer. Tant qu’à peindre la Bretagne… La marseillaise pur jus que je suis en fait une histoire de coeur, de région, de patrimoine teinté d’exotisme. Vous trouvez que j’exagère ? Je me suis bien amusée… et bien iodée, depuis mon atelier deux-sévrien.

« Cartes postales de Bretagne », acrylique à la brosse à dents et reprise au pinceau, sur cartons entoilés. Reste, avant d’exposer et si possible vendre, à trouver l’idée de l’encadrement adéquat…

Mon conseil. « Peinturlurer » la Corse, la Bretagne ou l’Andalousie, voilà qui donne des images fortes, qui ont d’ailleurs pour la plupart été exploitées par moult peintres beaucoup plus talentueux que moi. Se lancer sur leurs traces, c’est opter pour un nouveau langage, faire dans l’abstrait, le croquis hyper détaillé ou les couleurs décalées. Ou tout simplement en rajouter et en faire des tonnes, et c’est là que le côté « carte postale » prend toute sa saveur, pour qui pratique un peu le sens de l’humour. – Accoler des cartes postales pour faire ressembler son tableau à un tourniquet de boutique de bord de mer, c’est aussi sortir des sentiers battus. Attention toutefois à la cohérence, et à l’assemblage. – Pour rester dans la même tonalité, j’ai effectué mon collage au préalable, et peint simultanément mes quatre images.

6 réflexions sur “Vacances-sur-Mer

  1. Ping : Vacances-sur-Mer — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s