L’atelier « Home staging » de Christine

Mon intérieur fait grise mine, il s’agit de relooker mon home, sweet home. En fait, je n’ai pas vraiment l’intention de m’attaquer à mon cadre de vie, qui me convient bien, merci… Mes fantasmes et mes fantaisies, je puis tout à fait les gérer via la peinture. Il me suffit de rassembler quatre tableaux sur le thème de la maison et de ses dépendances, pour créer un quadriptyque « dans l’air du temps ».

-Dis, Christine, assembler les tableaux par séries pour créer des formats XX Large, c’est ta nouvelle marotte ? – Disons plutôt qu’il s’agit d’un subterfuge, pour vider mon atelier d’un trop plein de petits tableaux, les recyclant en exemplaires de grandes dimensions. Ces oeuvres de bonne taille, j’escompte bien, lorsque « les temps heureux » seront de retour, les présenter lors des expositions qu’il nous sera, enfin, possible d’organiser.

-En l’occurrence, les tableaux de ta série sont-ils vraiment compatibles pour figurer sous le titre « Home, sweet home ? Je le crois, enfin je l’espère, du moins je l’assume… Un salon, une salle de bains, un hall d’entrée, des toilettes bien aérées sous forme de cabane au fond du jardin… N’est-ce point là le grand confort, avec la touche d’humour qui donne tout son charme à l’art de la peinture ? Le thème est grosso-modo, respecté, jusque là tout va bien. Par contre, ces divers tableaux datant de diverses époques, qui s’étalent sur plusieurs années, leur style a évolué. Il n’y a pas complète adéquation entre chaque coup de pinceau, est-ce grave, docteur ? Autant décréter NON tout de suite, les différentes pièces d’une habitation n’ont-elles pas chacune, ensemble et séparément, leur charme, leur individualité, leur décoration spécifiques ? Ce qui fait que chez nous, ce n’est pas chez les autres…

80x80cm Quadriptyque « Home Staging » (Galerie XXLarge)

Mon conseil. – Rester dans la cohérence, tabler sur une couleur commune, un graphisme reconnaissable, une identification par la fantaisie, l’esprit, l’âme, le charme ou la spiritualité, un trait d’humour, un clin d’oeil. – Ne pas fiancer des éléments qui, pris séparément, sont sympathiques, mais ne vibrent pas ensemble. Il faut des affinités pour réussir un mariage. Ce qui compte, c’est l’alchimie. – Présenter les tableaux, les ordonner, les retrancher, les remettre dans un ordre différent, réfléchir puis se lancer… Attention, lorsque c’est collé, c’est définitif.

3 réflexions sur “L’atelier « Home staging » de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s