Opération  »Clavecin »

 »-. … Un jour, elle mit la main sur un tas de partitions pour clavecin. Les feuillets écornés reproduisaient des compositions de Couperin, Rameau, Bach, Lulli. Aussitôt, elle pensa qu’il devait y avoir à Bagatelle un clavecin oublié dans quelque resserre. Elle interrogea Maman Netta, qui ne se souvint de rien, puis, avec Mignette, elle entreprit une exploration des lieux susceptibles de receler l’instrument.

Elle le trouva finalement. Parfaitement emmailloté dans de vieux draps et couvertures, au fond d’un cellier. Avec plus d’émotion que de curiosité, elle désabilla l’instrument et eut l’heureuse surprise de se trouver devant une pièce baroque, à la ceinture chantournée, en parfait état. L’intérieur du couvercle révéla une belle peinture représentant la légende d’ Orphée. La table d’harmonie était décorée de fleurs peintes à tempera.

Musicienne accomplie, elle remarqua tout de suite qu’il s’agissait d’un clavecin à grand ravalement, d’une étendue de soixante notes. -. Où trouverons -nous un accordeur, dans ce pays ?Maurice Denuzière ( Louisiane)

3 réflexions sur “Opération  »Clavecin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s