Démystifier les contes de fées ? Ah non, alors !

 »-. Les promesses extravagantes contenues dans le dénouement des contes de fées pourraient conduire au désenchantement si elles concluaient une histoire réaliste, ou si elles étaient présentées comme quelque chose qui se passera dans l’environnement de l’enfant. Mais le conte commence et se termine au pays des fées, un domaine où l’on ne peut pénétrer que par l’imagination. Le conte de fées fait espérer à l’enfant qu’un jour le royaume lui appartiendra. Comme c’est exactement ce qu’espère l’enfant, mais qu’il ne peut se croire capable d’atteindre tout seul ce royaume, le conte lui dit que des forces magiques viendront l’aider. Cela ranime ses espoirs qui, sans le secours des fantasmes, seraient étouffés par les dures réalités de la vie.

En promettant à l’enfant le genre de triomphe auquel il aspire le plus, le conte de fées est psychologiquement beaucoup plus convaincant que ne peut l’être le conte  »réaliste ». Et parce qu’ils garantissent que le royaume sera à lui, l’enfant est disposé à croire tout ce que les contes de fées lui apprennent par surcroît. Que pour trouver son royaume, il faut quitter sa maison. Qu’il n’est pas accessible. Qu’il faut prendre des risques et se soumettre à des épreuves. » Bruno Bettelheim (Psychanalyse des contes de fées)

50x50cm « Pierre et le loup » (Galerie Contes pour petits et grands)

2 réflexions sur “Démystifier les contes de fées ? Ah non, alors !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s