Mon métier ? Flibustier !

 »-. Les flibustiers m’exposèrent en particulier, et me vantèrent tout ce que leur état avait de propre à flatter mon inclinaison. – Ce qu’il y a de gracieux parmi nous, c’est que chacun est officier et ne travaille que pour lui. Nous sommes tous égaux, et notre capitaine n’a point d’autre privilège que de passer pour avoir seul deux voix dans les délibérations-.

Je dis  »passer », car pour dire les choses comme elles sont, il n’a qu’une voix comme les autres, ou plutôt il n’en a point du tout, puisque quand il s’agit de résoudre si l’on attaquera ou non, l’alternative n’est pas à son choix, et qu’il doit nécessairement opter pour l’attaque, afin de n’être jamais obligé de combattre contre son propre sentiment.

– . Vous nous avez vu les armes à la main, vous avez pu remarquer que nous avons le cœur au métier. Faut-il en découdre ? Nous nous y portons en braves gens. L’occasion nous manque-t-elle d’exercer notre valeur ? Rire, boire, jouer, voilà notre occupation. Avec nos bâtiments de six ou huit pièces de canon, nous en emportons quelquefois de cinquante pièces et de deux ou trois cents hommes d’équipage. Pourquoi cela ? C’est que sans cannoner nous allons tout d’un coup à l’abordage, et qu’alors un brave officier vaut mieux que dix soldats.’Lesage (Le flibustier Beauchêne)

3 réflexions sur “Mon métier ? Flibustier !

  1. Ping : Mon métier ? Flibustier ! – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s