J’enlève le haut !

 »-. Les murs de Paris s’en souviennent encore. A la fin du mois d’août 1981, une charmante brune aux cheveux courts, en bikini, apparaît sur des centaines d’affiches. Avec, en arrière plan, une couleur bleu paradis et surtout un slogan : -. Le 2 septembre, j’enlève le haut

La capitale est en émoi. Quarante-huit heures plus tard, elle tient sa promesse. Enfin presque, car elle apparaît de dos. La morale est sauve, et le publicitaire qui est à l’origine de cette idée se frotte les mains. Cette affiche est la base d’une campagne imaginée dans le plus grand secret par un annonceur qui a voulu montrer à ses clients et confrères qu’il tenait ses promesses.

Myriam, le mannequin dont tout le monde connait désormais le visage et même plus, devient une gloire de. Paris. Elle vit très mal cette notoriété soudaine et va se cacher dans un couvent. Elle n’avait pourtant pas la moindre faute à se faire pardonner par Dieu. » Jacques Pessis (Fier d’être parisien)

Dimensions 40x50cm

3 réflexions sur “J’enlève le haut !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s