Les Basmaras ! Ils attaquent !

 »-. Ils étaient là, accroupis en rangs serrés, armés de massues, de longues lances ou de sagaies plus courtes, des armes de poing à pointe de silex. Ils avaient leurs boucliers de cuir brut en bandoulière, leurs visages peints avec de l’argile colorée formaient des masques de guerre. Ils portaient des coiffes de fourrure et de plumes. Des bracelets ornés de coquilles d’oeuf d’autruche et de perles d’ivoire aux bras et aux chevilles, et ils avaient les narines et le lobe des oreilles percés d’aiguilles d’ivoire.

Un bourdonnement s’éleva de ces masses humaines comme d’une ruche que l’on a dérangée. Avec ensemble, ils décrochèrent leurs boucliers de guerre et tapèrent dessus avec leurs sagaies. Puis ils entonnèrent un chant guerrier. Leurs voix graves et mélodieuses montaient et enflaient en même temps que le battement rythmique. Puis une sonnerie aiguë, donnée par un sifflet en forme d’antilope, perça le vacarme. A ce signal, les guerriers se levèrent d’un bond et s’élancèrent en masse à l’assaut de la pente. » Wilbur Smith (La vengeance du Nil)

2 réflexions sur “Les Basmaras ! Ils attaquent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s