Marchand(e) d’art

 »-. Je travaille à ma couverture. Je dois pouvoir voyager souvent sans attirer l’attention. Je ne peux pas avoir un boulot normal, car alors j’aurais affaire à trop de gens et devrais me déplacer en cachette. Je dois être mon propre patron, faire un métier qui explique également mes revenus. Voilà pourquoi, cher ami, je vais devenir marchand d’art.

-. Toi, marchand de tableaux ? Tu ne pourras pas dire que cette guerre ne comporte pas ses aspects comiques !

-. Je sais, cela ne me fera pas facile. Mais, à part mon incompétence, il s’agit du métier idéal, même s’il va falloir que je le fasse correctement pour être convaincant. Il faut que des artistes me confient leurs œuvres, que j’organise une exposition ou deux, qu’il y ait toute une mise en scène. Il me faut aussi les noms et les adresses de peintres éparpillés dans toute la Provence pour pouvoir affirmer que je suis allé leur rendre visite quand je serai en voyage. Ils ne courront aucun danger, pour eux je serai réellement Paul Masson, marchand de tableaux, s’efforçant de gagner sa vie en une époque troublée. Quand je serai arrêté et qu’il découvriront ma véritable identité, ils seront aussi surpris que tout le monde. Acceptes-tu de m’aider ? Il me faut des noms de peintres, ce genre de chose. Tout fera l’affaire. Qu’ils soient bons, mauvais ou médiocres ». Ian Pears ( Le songe de Scipion)

Mon conseil. –Recevoir dans son atelier quelques clients potentiels dûment sélectionnées, sur rendez-vous, est un plus. Discuter surtout art et quelquefois tarifs une tasse de café à la main, amicalement tout en restant professionnel, ne nuit ni aux affaires ni au  »vivre ensemble ». – . Accrocher aux quatre murs quelques tableaux représentatifs d’un thème, d’une couleur ou d’une tendance, ranger les autres dans des cartons ou sur des étagères, les présenter sans chichis. Mieux vaut alors avoir une bonne mémoire, ou une liste à jour, pour s’y retrouver dans son classement, par tailles, par galeries, par dimensions, par ordre chronologique, etc.

-Et voilà ! C’est tout simple. Que n’ai-je pensé plus tôt à devenir marchande d’art ?-

2 réflexions sur “Marchand(e) d’art

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s