Carnet de naissance

 »-. Tout avait commencé en mars 1974, quand les affaires du docteur Guyot partaient un tantinet en quenouille. C’est un avocat qui avait convaincu l’obstétricien. Un nommé Clément Durel dont la collusion avec la pègre n’était plus à démontrer. Des couples de plus en plus nombreux, plutôt argentés, venaient consulter des avocats dans des affaires d’adoption qui tournaient au drame. A l’époque, personne dans les médias ne s’occupaient de ces couples sans enfants, désireux d’en avoir. L’idée germa alors dans la tête de l’avocat que Guyot, lui-même et quelques autres pouvaient profiter de cette aubaine.

Il convenait pour ce faire de réunir une mère biologique en difficulté financière et un couple aisé empêché de procréation naturelle. Les fantasmes de l’un alliés aux besoins économiques de l’autre les réuniraient dans un même désir de possession. L’enfant-luxe et l’enfant-roi.

Pour se couvrir, le docteur Guyot faisait échanger entre les contractants des lettres d’agrément mutuel. Le jour de l’accouchement, le faux époux accompagnait la mère porteuse comme si de rien n’était. L’enfant à peine né, tout rentrait dans l’ordre. » Robert Deleuse (Un pavé dans la mare)

3 réflexions sur “Carnet de naissance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s