La vieille fille

,,-. Le lecteur se demandera sans doute la raison de la présence à la Ferme du Manoir de Mr Alfred Jingle. Or, celui-ci, par suite de quelque ennui d’argent, était à la recherche d’un moyen, aussi honnête que possible, de rembourser ses dettes. Il avait appris, Dieu sait comment, que Mr Wardle avait une sœur d’un certain âge qui se désolait d’être encore demoiselle. Mr Jingle avait alors pensé qu’un époux a le droit de disposer des biens de sa femme, et de toute façon il était temps pour lui de songer à se marier. Son propos était donc, pour l’instant, de s’assurer que Mlle Rachel Wardle possédait quelques économies. Pour la suite, il se faisait fort de conquérir le cœur et la ✋ de la demoiselle.

Mais la sensibilité féminine a des ressources inattendues. Et Mr Jingle avait compté sans Mr Tupman, dont la tendre nature s’était déjà enflammée pour la digne personne… C’est donc avec un certain déplaisir qu’il intercepta les longues oeillades et les sourires furtifs, lors du dîner, entre l’objet de ses vœux et Mr Tupman. » Charles Dickens ( Les aventures de Mr Pickwick)

4 réflexions sur “La vieille fille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s