Porter collier de perles

 »- . Si seulement on pouvait inventer quelque chose, dis-je vivement, qui conserve un souvenir dans un flacon, comme un parfum, et qui ne s’évapore, ne s’affadisse jamais. Quand on en aurait envie, on pourrait déboucher le flacon, et on revivrait l’instant passé.

. Quel instant particulier de votre jeune existence voulez-vous déboucher, dit-il, sans que je puisse discerner à sa voix s’il me taquinait ou non.

-. Je ne sais pas… Quelle humiliation d’être jeune, songeai-je, et je me mis à me ronger les ongles. –. Je voudrais, dis-je violemment, je voudrais être une femme de trente-six ans en satin noir avec un collier de perles.

-. Si vous étiez ainsi, vous ne seriez pas dans cette voiture avec moi, et cessez de vous ronger les ongles, ils sont suffisamment laids comme cela. » Daphné du Maurier (Rebecca)

2 réflexions sur “Porter collier de perles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s