Reconversion professionnelle

 »-. Lorsque en 1949, la romancière Colette accède à la fonction suprême de présidente de l’Académie Goncourt, les plus anciens ne manquèrent pas de se dire que, trente-deux ans plus tôt, personne n’aurait pu l’imaginer. L’auteur de Claudine est en effet à l’origine de l’un des plus grands scandales de l’histoire du music-hall parisien. Le 6 novembre 1907, la jeune comédienne qu’elle est alors se produit au cabaret Moulin- Rouge dans une courte pantomime intitulée Rêve d’Egypte.

C’est l’histoire d’un vieux savant, passionné par les sciences occultes qui, un jour, se retrouve face à une momie qui a décidé de le séduire. Sous un costume pseudo-égyptien les spectateurs découvrent ainsi une femme aux pectoraux couverts d’or, les bras enroulés de bracelets en forme de serpents. La momie échange avec son amoureux un long baiser érotique, c’est à cet instant que le scandale se produit. Le vieux savant est en réalité la marquise de Belbeuf, fille du duc de Morny, proche de Napoléon IlI, également connue sous le surnom de Missy. A la ville, elle porte le smoking, fume le cigare et affirme vouloir être un homme. Ce soir-là, Missy et sa partenaire quittent le plateau sous les sifflets, en échappant à des objets divers lancés par le public, de la lorgnette à la gousse d’ail.

Le numéro de cabaret a rapidement quitté l’affiche. Quelque temps plus tard, Colette a décidé de s’éloigner de la scène pour se consacrer à la littérature. L’exemple type de la reconversion réussie. » Jacques Plessis (Fier d’être parisien)

Une réflexion sur “Reconversion professionnelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s