« L’Histoire de la peinture » en quatre tomes

 »-. Béatrice s’était rappelé sa promesse de m’envoyer un cadeau de noces. Un grand paquet arriva un matin. J’étais dans le petit salon où je venais de lire les menus de la journée. J’ai toujours adoré les paquets, comme une enfant. J’arrachai la ficelle et déchirai le papier brun. Cela ressemblait à des livres. Mais oui, c’étaient des 💷. Une ‘‘Histoire de la peinture » en quatre gros volumes, accompagnés d’une feuille de papier disant : -. J’espère que vous aimez ce genre de choses– et signée – Affectueusement, Béatrice.

Je la voyais entrant dans le magasin de Wigmore Street, et regardant autour d’elle de sa manière brusque et presque masculine : – Je voudrais des livres pour quelqu’un qui s’intéresse beaucoup à l’art. -Bien, Madame, si vous voulez venir par ici. Elle avait dû feuilleter les volumes d’un air un peu soupçonneux :-. Oui, c’est à peu près le prix que je voulais mettre. C’est pour un cadeau de noces. Je veux quelque chose de bien. Tout ça est sur l‘art ? -Oui, c’est le meilleur ouvrage sur le sujet, avait répondu l’employé. Et Béatrice avait écrit son petit mot, tendu son chèque et donné l’adresse : Madame de Winter, à Manderley.

C’était gentil de la part de Béatrice. Il y avait quelque chose de sincère et d’émouvant dans le fait qu’elle fût entrée dans une librairie de Londres m’acheter ces 💷 parce qu’elle savait que j’adorais la peinture. » Daphné du Maurier (Rebecca)

Mon repaire, avec coin-documentation, un peu en vrac car je l’utilise quasi-quotidiennement

Mon conseil. – . Inutile de posséder l’‘Histoire de la peinture’‘ en quatre tomes, édition grand luxe, ni de l’ajouter à votre prochaine liste de mariage. Il est toutefois bien pratique de se constituer sa propre documentation. Ce n’est pas là une question d’érudition ou de légitime curiosité intellectuelle. L’art pictural existe depuis que l’Homme existe, et perdurera. Autant connaître ses classiques, pour s’y référer… Ou les contourner. -. Une bibliothèque en bonne et due forme, pour feuilleter à sa guise des livres et magazines d’art, est préférable à la consultation sur Internet, où l’on n’est que spectateur (ou pire, voyeur) au lieu d’être acteur. – . Bien documenté ? Allez, à vos pinceaux, amusez -vous bien !

3 réflexions sur “« L’Histoire de la peinture » en quatre tomes

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s