Le grand jour

 »-. Bon, mes ongles sont secs. Maintenant, peinture de guerre. Pas beaucoup. Juste un soupçon. Je ne voudrais pas en faire trop. Certaines mariées sont affreuses. Avec dix tonnes de maquillage et des cheveux tellement chargés de laque, rien qu’un trait d’eye-liner… Le mascara, imperméable, évidemment, au cas où je pleure, ce qui ne ratera pas… Le contour des lèvres… Une touche de rouge à lèvres… Un peu de poudre sur le nez et le menton. Voilà ! Petite vérification dans la glace et… Ah, c’est là qu’il était. Quelle idiote ! Mon diadème. Sur ma tête.

Bon, la robe. Zut ! Trop d’agrafes. Je ne peux pas les fermer. J’ai les mains qui tremblent. Les nerfs. La fatigue. Pas étonnant, vu que j’ai organisé ce congrès nuptial sans l’aide de personne. Mais bon, soyons juste, papa travaille encore à temps plein et maman a été très occupée dernièrement avec son refuge pour blaireaux et sa campagne pour sauver le cochon des marais vénézuéliens. Elle adore faire campagne pour récolter des fonds.

Et Dominic est bien trop pris par son boulot. Il gagne une fortune. Dominic Lane. ET moi, dans environ une heure et demie, je serai Madame Dominic Lane. Pas mal. Bon. Chaussures, une, deux. En satin. Ravissantes, mais un peu justes. Mon Dieu, ces foutues agrafes ! » Isabel Wolff (Les mésaventures de Minty Malone)

4 réflexions sur “Le grand jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s