Eloge du chagrin

« âme soeur, comment ai-je pu te laisser partir, Oh toi mon âme éternelle ? De jour comme de nuit, ta présence meurtrière hante mes pensées et mes rêves. T’avoir rencontré fut ma meilleure erreur.

A l’instant où ta peau a frôlé la mienne , j’ai su que jamais je ne pourrais me délivrer de ton âme dévastatrice. Comme un ange que l’on torture, ton passage m’a rendue diabolique et solitaire. Au plus profond de mon somme, un cri lointain mais si puissant m’approche chaque jour un peu plus vers les enfers où mes rêves, jadis, rejoignaient le Paradis.

Comme un ange à l’appel divin, affligée sans cesse aux coeurs aimants, je ne suis plus qu’une épave déambulant dans l’éternel martyre où ton ignorance m’astreint« . Clara Dupard

50x60cm Chagrin

2 réflexions sur “Eloge du chagrin

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s