Le procédé Bokanovski

 »-. Commencer au commencement-. Et, ouvrant une porte de protection thermique, il leur montra des porte-tubes empilés les uns sur les autres et pleins de tubes à essais numérotés. -. L’approvisionnement d’ovules pour la semaine. Maintenus à la température du sang. Tandis que les gamètes mâles doivent être gardés à trente-cinq degrés, au lieu de trente-sept. La pleine température du sang stérilise. Des béliers, enveloppés de thermogène, ne procrèent pas d’agneaux-.

Toujours appuyé contre les couveuses, il leur servit, tandis que les crayons couraient illisiblement d’un bord à l’autre des pages, une brève description du procédé moderne de la fécondation…/…- à la concentration minima de cent mille par centimètre cube-, insista-t-il. Et comment, au bout de dix minutes, le vase était retiré du liquide et son contenu examiné de nouveau. Comment, s’il restait des ovules non fécondés, on l’immergeait une seconde fois, et, si c’était nécessaire, une troisième. Comment les ovules fécondés retournaient aux couveuses, où les Alphas et les Bétas demeuraient jusqu’à leur mise en flacon définitive. Tandis que les Gammas, les Deltas et les Epsilons en étaient extraits, au bout de trente-six heures seulement, pour être soumis au Procédé Bokanovski.

Au Procédé Bokanovski-, répéta le Directeur, et les étudiants soulignèrent ces mots dans leur calepin. » Aldous Huxley (Le meilleur des mondes)

3 réflexions sur “Le procédé Bokanovski

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s