Un, deux, trois, moutons, comptez !

Un mouton. Deux moutons. Trois 🐑. Qui, se tournant et se retournant nuitamment dans son lit, n’a pas compté et recompté tout un troupeau, en attendant de retrouver le sommeil ?

Pas moi… lorsque la tendance est à l’insomnie, je peaufine mes oeuvres à venir. Ma méthode est simple, et ça marche à tous les coups. Lectrice boulimique, je stocke, dans ma pauvre tête ouverte à tous les vents, moult anecdotes relevées ça et là, juste au cas où… Il ne me reste plus qu’à sélectionner une candidate, la mettre en images mentales, à en organiser la composition, à choisir la dimension du futur tableau et sa couleur dominante. Peu à peu, je baille, le sommeil me gagne. Bonne nuit !

40x50cm » Il pleut bergère » (Galerie Bestiaire)

Le lendemain, tôt le matin, les idées simplement dégrossies seront mises en application… Le tableau est sur le chevalet, ce qui bien entendu n’augure en rien de ses qualités ni de ses défauts, car il s’agit désormais de le faire vivre, ou plus exactement de lui donner l’envie d’exister. Mais n’extrapolons pas…

Mon conseil. -. Il n’y a pas d’heure choisie, pas de moment adéquat, pas de journée dédiée pour penser Art. Le passionné aura toujours en ✋ une feuille pour griffonner un dessin ou coucher quelques idées, les yeux grand ouverts pour regarder (ou dégainer son appareil photo), l’esprit libre pour imaginer une histoire sur un simple fait. -. Le summum du confort, je vous l’accorde, est de dormir la nuit et de peindre le jour… Ou le contraire.

3 réflexions sur “Un, deux, trois, moutons, comptez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s