L’art de parler niçois

 »-. Dans les caves du bon vin, ‘‘ Chez Pierre », des hommes assis, les ✋ croisées sur le dossier de leur chaise, font la causette. C’est-à-dire qu’un mot sort de leur bouche toutes les cinq minutes. Les palabres niçoises n’assourdissent personne. Elles sont des plus circonspectes. -. Ça va ?. E.-

Ce E tardif et congru, dont le son est intermédiaire entre le é, le è et le eu, phonétique à part dont les Niçois sont dépositaires, contient toutes les philosophies de l’univers. Il a de multiples usages, réponse, salut, narration, manière de lier connaissance, résumé de mâles épopées, art d’éventer les pièges, plaidoyer. Traduit divers états d’âme, routine, extravagance, jugement, je-m’en-fichisme, spleen chronique, torpeur née du pastis et du rosé, renoncement. L’homme qui a beaucoup vu préfère ne pas trop en dire. Parler dénature la vérité.

-. Et cette partie de billard, hier soir ? -. E. -. Et la pêche, a-t-elle été bonne ? . E-. » Louis Nucera Chemin de la Lanterne)

Bonne, la pêche ? Les bateaux sont restés à quai...- E-

2 réflexions sur “L’art de parler niçois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s