Amusez-vous avec moi… A PEINDRE des fleurs

‘ Je me suis bien amusée ». Voilà, j’en suis consciente, une réflexion que je me fais souvent, et dont j’use tout aussi fréquemment dans mes chroniques. Y compris, et peut-être surtout, en ces temps troublés et incertains… Non point que je sois particulièrement frivole, ou désorganisée, ou dilettante. Non, j’aime travailler dans la joie et la bonne humeur, et ne me contraindre, autant que faire se peut, qu’à des tâches, des horaires, des rencontres pleinement consentis.

Ce point de détail posé -mais est-ce vraiment un détail ?– place au fun, à l’amusement, à la curiosité et au travail ! Je réponds ainsi, avec un clin d’oeil amusé, à celles et ceux qui déplorent n’avoir guère de motivation. Bon, je vais en avoir pour eux. Première étape, rejoindre mon atelier, sans téléphone ni ordinateur ni perturbateur technologique. Deuxième étape, poser sur mon chevalet une toile vierge, ou ayant retrouvé sa virginité via deux couches de gesso. Troisième étape, la plus importante, sélectionner une couche de fond, la plus pétante possible. De son intérêt accrocheur, dépendra la suite des événements…

…. Car, quatrième étape, de ce rouge vibrant encore rehaussé d’une couche de vernis orangé qui le fait briller dans le petit matin, va surgir l’idée d’un tableau, le temps que ma mixture sèche et que je sirote un petit café. Aucune idée en vue ? Pas de problème, on passe à l’étape ultime, on va peindre… Des fleurs. C’est certes banal. Mais… Ça marche à tous les coups. 1,2,3, partez ! Avec un modèle, pour les plus rigoureux. Ou mieux, sans modèle, pour les créatifs. On trace au pinceau une ébauche. C’est fait ? Lâchez tout, lâchez-vous !

Mon conseil. -. Lorsque l’inspiration, ou la motivation, ne sont pas au rendez vous, il faut donner un coup de pouce. Avec de la tendresse et du doigté. Inutile de se lancer dans l’œuvre de sa vie, de jeter les bases d’une nouvelle théorie, de créer un fan club, d’entamer les premières étapes d’une commande mirifique, de travailler pour une exposition inspirée. Le challenge y est trop important. Mieux vaut baisser l’enjeu, et se faire plaisir, quitte à donner dans la facilité. L’important étant de reprendre confiance en soi. Et de retrouver ses émotions et ses sensations. -. Mes fleurs sont terminées. Et les vôtres ?

Une réflexion sur “Amusez-vous avec moi… A PEINDRE des fleurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s