Gai, gai, marions-nous !

 »-. Le mariage est un acte plein d’allégresse. La République française vous aide activement à le préparer. Elle s’associe à votre joie. Elle fait preuve d’une légèreté administrative inhabituelle, presque euphorique. En réalité, elle considère les époux comme des lapins qui s’apprêtent à procréer et à perpétuer la paix sociale. Quelques formalités banales, rapides et peu onéreuse. En un mois, tout est réglé. Cette simplicité étonnante contraste avec la lenteur, la lourdeur et le prix du divorce qui s’ensuivra nécessairement. Il est en effet plus facile de souscrire un contrat d’abonnement que de le résilier. Le mariage, qui est un abonnement plus ou moins long, n’échappe pas à cette règle. C’est un produit que l’Etat brade un jour d’été, et qu’il ne reprend qu’avec beaucoup de réticences.

Un livret de famille est un bel objet avec une couverture douce comme du velours. Son format lui confère un aspect solennel indéniable. On y trouve des prévisions agréables : les extraits d’acte de décès de l’époux, de l’épouse et de leurs huit enfants. » Pierre Mérot (Mammifères)

3 réflexions sur “Gai, gai, marions-nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s