En demi-teintes

Fort heureusement, il faisait beau, en ce samedi après-midi consacré à la reprise des activités de la Maison Pour Tous, grosse structure qui regroupe des sections artistiques, musicales, sportives et de loisir. En plein air, mais toutefois masqués, animateurs et bénévoles attendaient le public pour recueillir les inscriptions (et les chèques) des retardataires et présenter quelques animations, histoire de les appâter. Lorsque l’on parle peinture, devinez qui s’y colle, pinceau en main et sourire (masqué) aux lèvres ? Cette pauvre Christine...

qui avait fort à faire pour aguicher les visiteurs. Les stands voisins n’ont pas fait mieux. Les temps sont difficiles pour les associations, et le manque de visibilité n’incite guère à se projeter vers des cours de piano ou des parties de tarots, déguisés comme à la mascarade. Notre structure, forte de plusieurs centaines d’adhérents et largement subventionnée, n’en demeure pas moins un colosse aux pieds d’argile. Des sections seront forcément supprimées, faute de participants.

Bref, demi-fiasco… Ou presque. Avec mon animation  »Peinture créative à l’usage des débutants », titre ronflant pour une banale technique de collage, j’ai tout de même étoffé l’Atelier du Jeudi de deux nouvelles recrues. Soit deux dames motivées que j’attends de pied ferme dès la semaine prochaine pour les mettre dans l’ambiance… Deux autres sont tentées, on verra bien…

Mon conseil. -. Mieux vaut payer de sa personne pour une démonstration artistique, ou musicale, ou sportive, etc… Les explications sur catalogue, si intéressantes soient-elles, ne valent pas le contact en direct avec l’usager lors d’une rencontre  »Portes ouvertes ». Le jeu des questions-réponses, masqué ou pas, a encore de beaux jours devant lui. – Inutile, toutefois, de faire du forcing pour obtenir une adhésion. Ce qui compte, c’est la motivation de l’intéressé(e), pas celle de l’animateur !

Stand de « Peinture créative à l’usage des débutants » : Haut les mains, ici on démontre, ici on barbouille, ici on s’inscrit ! Le masque, à la cow-boy, est subtilement disposé en biais, pour me permettre, en douce, de respirer entre deux explications…

4 réflexions sur “En demi-teintes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s