Marseille-en-France

 »-. On était en France, néanmoins le monde entier défilait dans ces rues où résonnaient des langages inconnus. Se faufilant entre les charrettes tirées par des chevaux, les tramways bondés, les voitures brinquebalantes ou dernier cri, des Marocains coiffés d’un des, des femmes enturbannées, des militaires ou des négociants de tous continents allaient et venaient vers la Canebière, la Bourse et le Vieux-Port où se dressait une forêt de mâts.

Marseille »Le vallon des Auffres »

Sur le quai de Rive-Neuve, des femmes  »en cheveux » emplissaient leurs paniers et leurs brouettes des poissons que l’on déchargeait des chalutiers et des pointus. Avec leur accent ensoleillé et un vocabulaire imagé, elles plaisantaient entre elles ou apostrophaient des pêcheurs qui, à quelques pas, rempaillaient leurs filets. Rascasses, grondins, mulets allaient bientôt alimenter la fameuse criée avant de devenir soupe, bouillabaisse ou bourride, dont le fumet embaumerait les logis….

… Derrière la place de la Joliette, le long des bassins ouverts au milieu du dix-neuvième siècle, s’alignaient des entrepôts construits en pierres et en briques afin d’éviter les incendies. Au pied des cales, les dockers qui avaient réussi à se faire engager pour la journée s’emparaient des sacs, des ballots que descendaient les palans, puis charriaient le thé, l’indigo, le coton, le liège ou le riz. Le blé enfarinait certains tandis que d’autres avaient le visage noirci par le charbon. Mais gardait-on une identité dans ce lieu de passage ? » Dominique Marny (A l’ombre des amandiers)

5 réflexions sur “Marseille-en-France

Répondre à christinenovalarue Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s