L’aventure en chariots bâchés

 »-. Eh bien, voyons… Nous sommes partis de Sioux City, il y a huit ans de cela. C’était en octobre 1874. Nous étions vingt-six hommes, et un des hommes avait amené sa femme avec lui et leur enfant de neuf ans…-

Ils étaient partis dans des chariots bâchés, tirés, pour la plupart, par des attelages de boeufs et, pour certains, par des chevaux de selle. Chaque homme disposait d’une carabine Winchester, de pistolets et d’assez de munitions pour tenir huit mois. Ils avaient chargé des provisions de farine, de jambon fumé et salé, de haricots secs et de café dans les chariots, et, pour la viande, dépendaient essentiellement de la chasse, laquelle était bonne. Ils avaient de l’élan, de l’antilope et du cerf en abondance. Le manque d’eau était le problème le plus crucial sur la haute prairie. Fort heureusement, l’hiver était à ses débuts, si bien que le soir, ils faisaient fondre la neige pour en emplir les tonneaux d’eau.

Les tempêtes de neige les retardaient quelque peu, et durant les blizzards, ils demeuraient dans les campements. Dans l’intervalle, ils marchaient à côté des chariots pour alléger les charges, car la neige amoncelée entravait l’avance. Vingt-cinq kilomètres représentaient une bonne journée de voyage. » Laura Ingalls-Wilder (La petite maison dans la prairie)

4 réflexions sur “L’aventure en chariots bâchés

  1. Nicolas TRITZ en pouvait plus de ne pouvoir nourrir sa famille en Lorraine, lui et sa famille, son frère et la sienne ont quitté la Sarre luxembourgeoise, pour embarquer au port d’Anvers.
    La Nouvelle Orléans, le Mississipi avec un Paddle Wheel à vapeur, pour un long voyage, puis le Missouri, enfin ils s’établirent dans un endroit qui se nomme aujourd’hui « Le Mars » entre au Nord Sioux Falls et au sud Sioux city.
    Le voyage l’installation prirent 2 années.
    Ils s’installèrent juste avant la guerre de sécession et la grande Ruée vers l’or.
    Nicolas était grand connaisseur de chevaux, il exerçait comme Maître des forges et Maréchal Ferrand. Spécialisé dans les roues cerclées des fameux chariots bâchés…
    Belle histoire !
    Lorsque je retrouverais la photo je la publierai.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s