La bande des »demoiselles »

 »-. Certains de mes auditeurs, remarqua Mr Pentwick, sans que j’intervinsse, ont exprimé parfois un certain scepticisme sur la réalité de cet épisode. Ils ont avancé l’hypothèse que Tom et Martial, fatigués par le voyage, le vin aidant, se seraient couchés au bord de la route, peut-être même avoir cédé dans une demi-ivresse leur chambre à deux voyageuses.

Cette histoire ne serait qu’un rêve, le songe de jeunes gens sains et robustes. Pour expliquer l’identité des récits des deux voyageurs, ces sceptiques avaient fait appel à certaines expériences tentées par des hypnotiseurs qui auraient abouti à la conclusion que deux sujets endormis, rêvant à haute voix, peuvent se suggérer des scènes qu’ils croient ensuite avoir vécues ensemble.

Mais, poursuivit Mr Pentwick, outre que Tom et Martial étaient loin d’être des fabulateurs et des vantards, les grottes transformées en caches relevaient du fait historique. Et il existait bien, à cette époque, des bandes de  »demoiselles’‘, contrebandières ou bandits des grands chemins. L’une d’elles avait défrayé la chronique. Ces jeunes femmes attaquaient les diligences, les voyageurs isolés, pillaient et tuaient même, se réfugiant ensuite dans les montagnes et au cœur des forêts. Il avait fallu, pour les réduire, mener contre elles de véritables opérations de guerre. C’étaient des femmes de cette trempe. » MC Davet (La nouvelle malle des Indes)

2 réflexions sur “La bande des »demoiselles »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s