Faire halte au  »Soleil d’Or »

 »-. Ils s’informèrent de l’auberge la plus proche. Il n’y en avait qu’une dans la région, le »☀️ d’Or », à deux lieues environ, une ancienne abbaye transformée en hostellerie à la limite de la forêt domaniale. Ils y parvinrent une demi-heure plus tard sous la pluie. Une inscription en lettres capitales indiquait, sur la moitié de la façade percée de fenêtres étroites en ogive : Ici, on guérit de la faim et de la soif et on loge à pied et à cheval.

Dans la salle de l’auberge voûtée, sans doute l’ancien réfectoire des moines, régnait une activité fébrile. Ici, on achevait de plumer des poulets et des canards. Là, on cassait des oeufs pour une omelette, ou l’on épluchait de la barbe de capucin. Plus loin, une grosse paysanne morvandelle enfonçait jusqu’aux coudes ses bras rouges dans une gigantesque auge remplie d’eau, d’où elle retirait d’énormes carpes, des tanches dodues, des truites versicolores.

De jeunes marmitons tournaient et arrosaient de sauce les volailles embrochées qui rôtissaient dans la large cheminée où brûlaient des troncs d’arbres. Les buveurs étaient assis au milieu des préparatifs et les servantes qui vaquaient à leurs affaires sous l’œil vigilant de l’aubergiste, répliquaient gaiement à leurs propos gaillards et à leurs avances. » MC Davet (La nouvelle malle des Indes)

3 réflexions sur “Faire halte au  »Soleil d’Or »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s