Résiliences

Le concept n’est pas de moi, mais d’un lecteur qui me fait régulièrement l’honneur de suivre mes chroniques. Je me permets d’utiliser la forme plurielle, cela ne sera pas de trop pour chasser les gros chagrins qui survolent notre siècle en escadrilles serrées. Et pour s’en guérir, peut-être, un jour…

Comme beaucoup d’entre vous, ma vie sociale, qui n’était déjà pas bien fournie car je suis une solitaire, s’est réduite comme peau de chagrin. Je ne sors plus, je ne chante plus, certes je peins mais je ne montre plus guère. Et l’on nous promet ( je dirais même l’on nous menace) des mesures sanitaires plus contraignantes encore qui, à supposer qu’elles nous sauvent la vie, nous rendront incultes, neurasthéniques, indifférents à autrui.

D’origine africaine, le sympathique et compatissant lecteur qui m’engage sur le chemin de résilience -il sera long, et j’ai déjà accompli un bon bout de mon chemin de vie- invoque  »les dieux africains qui ont plein de plans pour contrer les criquets’‘. Pour lui, pour vous, pour moi, résistons, agitons les tams-tams et les grigris. Faisons du bruit. Chassons les idées noires. Déconfinons dans notre tête. Résilions. Vivons.

8 réflexions sur “Résiliences

  1. Musique et danse devant les magnifiques tableaux de Christine, voici un beau programme pour chasser les idées pessimistes et ceux qui n’ont que ces idées là comme horizon. J’ai adoré le ton de ta chronique. Merci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s