La bouille de Marley

 »-. Une fois par semaine, le journal local mettait Ă  l’honneur un chien sans abri qui cherchait une nouvelle 🏠. Ce jour-lĂ , j’avais sous les yeux la bouille d’un chien que j’aurais reconnu entre mille. Notre Marley. Ou du moins un chien qui aurait pu ĂȘtre son jumeau. C’Ă©tait un gros labrador jaune avec une tĂȘte en forme d’enclume. Il y avait son nom sous la photo, Lucky. Je lus le descriptif Ă  haute voix –. Je suis plein d’entrain. Je ferais un malheur dans une maison tranquille, mĂȘme si je dois canaliser mon inĂ©puisable Ă©nergie. Je n’ai pas eu une vie facile, alors ma nouvelle famille devra faire preuve de patience avec moi et continuer Ă  m’apprendre les bonnes maniĂšres.

-. Mon dieu, c’est lui. Il est revenu de chez les morts. -. RĂ©incarnation ! -. Je suppose que nous pourrions aller jeter un coup d’Ɠil… -. Juste pour le plaisir. -. Oui, par simple curiositĂ©. -. Quel mal y a-t-il Ă  faire un saut lĂ -bas ? -. Il n’y a aucun mal. -. Eh bien, alors, pourquoi pas ? -. Qu’avons-nous Ă  perdre… » John Grogan (Mon histoire d’amour avec le pire chien du monde)

3 réflexions sur “La bouille de Marley

  1. Ping : La bouille de Marley — L’atelier peinture de Christine – Le VĂ©lin et la Plume

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s