Christine ouvre  »L’Atelier du Mercredi »

Le mercredi, je laisse tomber lâchement toutes mes activités subsidiaires. Le mercredi, je suis grand-mère, je m’occupe de mes deux petites -filles âgées de neuf et douze ans. En autres tâches matérielles, j’accompagne ces demoiselles sur leurs lieux d’activités sportives et culturelles. La salle d’escalade est fermée, le professeur de piano a provisoirement déclaré forfait, sur ces deux points, point d’ambiguïté. L’école d’Arts plastiques de Niort, qu’elles fréquentent depuis deux années, a renoncé à les accueillir, faute de place, au propre comme au figuré. Ayant déjà alimenté plusieurs chroniques sur le sujet, je ne m’étendrai pas sur les carences de notre société, lesquelles atteignent les jeunes comme leurs aînés.

Il faut réagir. J’ai décidé d’ouvrir l’  »Atelier du Mercredi » à leur usage particulier, au domicile parental. Ce ne sera guère qu’une délocalisation, car j’invite volontiers mes petits-enfants à partager mes activités artistiques en mon propre atelier, lors des vacances scolaires. Nous voilà donc toutes trois installées, de 14h à 15h30, sur une grande table bien protégée des éclaboussures. Les filles possèdent déjà du matériel, que j’ai complété en fonction de mon programme pédagogique. Car je vais dérouler une vraie progression, sur chaque séance, en abordant un thème spécifique, dessin, perspective, gamme chromatique, techniques et médiums, histoire de l’art. Et en l’adaptant à la personnalité de chacune de mes petites élèves, lesquelles ne sont évidemment pas des débutantes.

La cadette : – A l’Atelier du mercredi, mamie n’est plus mamie, elle est le professeur…-. L’aînée : -Ouais…

Mon conseil. -. La grand-mère que je suis se transforme en animatrice. Je me dois d’être exigeante avec moi-même comme avec ma classe, quant aux horaires et à la bonne tenue de mon cours improvisé. Le principal écueil serait de laisser l’affect prendre le pas sur l’organisation et donc l’efficacité de ma méthode pédagogique. -. J’aurais aimé ouvrir les séances à un ou deux autres jeunes participant(e)s, pour une saine émulation. Ce n’est pas facile compte tenu des contraintes notamment sanitaires, j’y réfléchis…

8 réflexions sur “Christine ouvre  »L’Atelier du Mercredi »

  1. La transmission est un adjuvent de longue vie qui apaise, rassure, rendant joyeuse une journée souriante.

    Cela me fait plaisir de partager ce bonheur !

    Vous avez ma confiance et un profond respect !
    Vous êtes la personne avec qui je prendrais bien un thé en vous écoutant parler de votre Art.
    Un jour peut-être !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s