Coquetteries vénitiennes

-. Les Vénitiennes sont toutes grandes, mais elles paraissent embarrassées dans leur démarche. L’explication de cette gêne nous est donnée lorsque nous apercevons leurs petits pieds emprisonnés dans des souliers de brocart ornés de pierreries, avec des talons de plus de dix centimètres. Voilà pourquoi elles doivent s’appuyer en marchant sur l’épaule de leur suivante.

Du capuchon dont les femmes se protègent la tête, s’échappent des boucles d’un blond roux. N’y aurait-il que des blondes à Venise ? C’est la vérité. Celles que la nature a fait brunes pratiquent l’art de la teinture. Après avoir passé leurs cheveux dans l’eau colorante, elles s’exposent au soleil dans des loges de bois découvertes, placées sur le toit des 🏠, et elles restent assises des heures avec un cercle de paille autour des tempes.

Ce qui vous a peut-être le plus frappé dans cette foule, c’est que tout le monde y est masqué. Nous ne sommes pourtant pas tout le temps en Carnaval ! on porte le masque à Venise d’un bout à l’autre de l’année. Le masque assure non seulement l’incognito, mais encore la sauvegarde. Une offense faite à un masque est sévèrement châtiée. Telle est la loi !’‘ A De Montgon (Venise)

3 réflexions sur “Coquetteries vénitiennes

  1. Ping : Coquetteries vénitiennes — L’atelier peinture de Christine – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s