Il n’y a pas de mauvais livres…

 »-. Les enfants sont absolument enchantés de leur découverte. Ils se sont emparés, l’un des Bijoux Indiscrets de Diderot, l’autre de La Paysanne Pervertie de Restif de la Bretonne. Et, à plat ventre sur un vieux tapis, ils tournent avidement les pages. Ils sont tellement absorbés qu’ils n’entendent pas revenir le père Royol… Colère du vieux, qui leur arrache les 💷 des ✋, et les fait redescendre de l’enfer, qu’il referme à clé.

-. Madame, Madame, les enfants sont entrés dans l’enfer, dont j’avais, par mégarde, et j’en suis confus, laissé la clé sur la porte. Je vous prie d’accepter mes excuses. Je les ai chassés promptement, ils n’ont pas eu le temps de se pervertir…. Quel enfer ? Quelle clé ? Quelle perversion ? Que me racontez-vous là, Monsieur Royol ? Il n’y a pas de mauvais livres. Je suis pour l’éducation en liberté. Laissez-les donc lire ce qu’ils veulent. . Mais, Madame, Diderot, Restif… Ils sont bien jeunes ! -. Laissez, vous dis-je. Ou ils sont trop jeunes et ne comprennent pas ce qu’ils lisent. Ou ils comprennent et ne sont donc pas trop jeunes. La liberté, Monsieur Royol, la liberté ! » Geneviève Dormann (Le Roman de Sophie Trébuchet)

3 réflexions sur “Il n’y a pas de mauvais livres…

  1. Ping : Il n’y a pas de mauvais livres… — L’atelier peinture de Christine – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s