Histoire de préhistoire

 »-. Le lac, pour parler simplement, était une grande étendue d’eau située au beau milieu d’un paysage plat et sec. La terre, denuée de végétation dense, s’étendait à perte de vue. Des fougères basses, des prêles, des buissons et de rares fleurs, très primitives, poussaient aux abords du lac. Des conifères croissaient le long des berges aux eaux saumâtres. Le site était parsemé de quelques 🌲, araucarias ou conifères, dont les variétés sont à présent éteintes.

Les eaux du lac abondaient en créatures diverses. Et sa surface était sans cesse troublée par les poissons qui venaient y capturer des éphéméridés et des crevettes. Les 🦀 hantaient les eaux basses des rives. D’innombrables ptérosaures planaient, guettant les poissons. Ils nichaient au loin dans les montagnes, les collines ou les falaises nées de la formation de la rift-valley. Les singes, non loin, sautillaient dans les arbres rabougris, tandis que les tortues et les crocodiles se chauffaient au ☀️. Les grenouilles s’enfuyaient à leur approche, au milieu des fougères et des prêles, sautant dans les flaques formées par le pas pesant des dinosaures venus se désaltérer dans le lac. » Louis Jacobs (Sur la piste des dinosaures)

3 réflexions sur “Histoire de préhistoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s