Le château de mer

 »-. En pleine mer, l’eau est aussi bleue que les bleuets les plus beaux. Elle est comme du cristal de roche, mais trop profonde pour y jeter l’ancre. Et il faudrait entasser bien des clochers pour remonter à la surface.

Il est faux de croire qu’il n’y a là que du sable blanc. C’est aux grandes profondeurs que vivent les sirènes. Il y pousse les arbres et les plantes les plus étranges, leurs tiges et leurs feuilles, très souples et agitées par le moindre courant, ont l’air d’être vivantes. Les poissons, petits et grands, se faufilent parmi ces rameaux aquatiques tout comme les oiseaux dans les buissons et les haies. C’est à l’endroit le plus profond que se trouve le château du roi. Les murs sont en corail, les hautes fenêtres pointues sont d’ambre, et le toit est en coquillages qui s’ouvrent et se ferment selon le courant. » Hans Christian Andersen (La petite sirène)

Ce joli conte d’Andersen, tout le monde le connaît, n’est-ce pas ? Il est ancré dans notre patrimoine enfantin, culturel, maritime et même cinématographique. Feuilletant quelques pages de ce joli livre, je me suis laissée entraîner dans une rêverie romantique et diffuse, là où un monde magique perdure. Porte ouverte sur l’imaginaire. Il me faut le PEINDRE, tout en bleu évidemment. Le texte me donne des indications précises, que bien entendu je ne suis pas à la lettre. Ce que je recherche, pinceaux en ✋, c’est à retranscrire un sentiment, une impression, une sensation, une plénitude, un départ vers ailleurs.

50x60cm « Le château de mer » (Galerie Laissez-moi vous conter la mer)

Mon conseil. -. Ressentir le besoin intense de s’exprimer ? C’est cela la peinture, se laisser porter, lâcher la technique au bénéfice de la créativité. On vit alors une osmose, un renouveau, une pause dans la vie de tous les jours. Ça passe ou ça casse, sur le plan artistique. Car cela peut donner le meilleur comme le pire. -. Qu’importe, une oeuvre peinte à l’instinct se peaufine, s’améliore, ou au pire s’efface et s’oublie vite. Ou se montre telle qu’elle est, avec ses qualités et ses défauts. L’ important, c’est d’avoir croisé un menu moment de bonheur.

Une réflexion sur “Le château de mer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s