Derrière le mur, des gens vivent là

 »-. Le voyage touche à sa fin. Berlin Ouest est annoncé. Un poste frontière les accueille. Sortir de RDA ne pose pas de problème, entrer en RFA encore moins. Le changement est radical. On aurait presque l’impression d’entrer dans un monde nouveau. Les panneaux de signalisation reprennent des couleurs, ainsi que les décors environnants. Cela passe du camion benne au nombre de voies autoroutières. Tout change très rapidement, tellement rapidement qu’il se demande s’il n’aurait pas voulu rester un peu plus longtemps en RDA. Pour découvrir autre chose. Cette rencontre avec Berlin devient une véritable révélation pour lui. L’Histoire est en marche, elle devient claire dans sa tête. Le cheminement se fait lentement, sensiblement, le désir de connaître un ailleurs…

Il se jette à l’abordage de la ville reine. Il découvre la cité allemande, la capitale, symbole de la guerre. Trois quartiers à l’ouest, français, anglais, américain, et un quartier interdit, séparé par un mur, Berlin Est. Même si cette vision a quelque chose de surprenant, elle n’est rien à côté de la vérité vraie de cette ville… Son mur, sa prison. Ô, Berlin, qu’as-tu fait pour mériter ça ?

…. Après quelques tours et détours, et une marche à pied dans un parc, il aperçoit le Mur, posé là, au milieu de n’importe où. De l’autre côté, les lumières des maisons éclairent des appartements. Des gens vivent là. » Christophe Rigaudie (Tais-toi. Voyage et t’es-toi)

50x50cm  »Ouest »

2 réflexions sur “Derrière le mur, des gens vivent là

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s