Conditions sine qua non

Petite discussion amicale, ce matin, en mon atelier de peinture, avec ma voisine, élève et surtout amie Marie- Hélène, que mes habitués commencent à bien connaître, tant elle est partie intrinsèque de ma vie au quotidien. -Comment, Christine, en ces temps de confinement sanitaire, tu ouvres ta porte ?– Eh oui, je l’avoue, je le confesse, je l’assume. Mon amie est déprimée. Veuve, très sociable, la solitude lui pèse, plus encore que d’habitude. Alors, le confinement se doit de s’adapter à de justes considérations psychologiques et humaines… C’est la condition sine qua non pour survivre

60x80cm  »L’Atelier de Christine’‘, galerie Z’Artistes

…Bref, nous voilà toutes deux délinquantes, mais non moins confortablement installéees sur mon sofa, une tasse de thé en ✋, pour faire le point. -. Dis, Christine, tu continues de peindre, de créer, d’expérimenter… Bref de croire en un avenir meilleur. Moi aussi je dispose de tout mon temps, que je n’utilise pas pour PEINDRE, je dirais même que, bien au contraire, j’en ai perdu l’envie.

Cette situation de blocage, nous l’avions déjà vécue lors du premier confinement. Une discussion s’engage, pourquoi une telle différence de comportement, entre nous deux ? Une piste se dessine alors. La peinture est ma condition pour vivre, espérer, perdurer… A l’inverse, ma copine a besoin de se mettre en condition pour seulement envisager de PEINDRE.

Mon conseil. -. Les rapports humains s’estompent, se modèrent, s’effacent, se rationnalisent, se stigmatisent ? Il reste à se faire une raison. Et à défaut, utiliser le téléphone, les réseaux sociaux bien que je les déteste, les moyens technologiques, tout ce qui nous relie aux autres sans les toucher ni même les regarder. Et puis la marche à pied, la lecture, la peinture, et surtout la réflexion… ça aide et ça fait du bien. Le tout, sans conditions, bien sûr.

2 réflexions sur “Conditions sine qua non

  1. Tu as raison, c’est différent cette-fois et en même temps, c’est dans la durée. Ça oblige à envisager des « risques relatifs » comme tu décris, des conditions sine qua non pour maintenir l’humain à un niveau décent; à un niveau qui garde du sens, dans la ligne de la santé globale ( si on commence à envisager tous les risques actuels, et le niveau de sécurité, il est probable qu’il faille mettre bientôt un casque pour se protéger d’une chute de météorite)
    Merci de ton témoignage
    Belle soirée à toi
    Véronique

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s