L’Ă©troit chemin entre les đŸŒČ

 »-. Comme trois chemins qui se cĂŽtoient, se sĂ©parent, se rejoignent, les vies d’Arnaude, FĂ©licien et Olivier semblent ĂȘtre Ă  peu prĂšs la mĂȘme vie. Et cependant chacune a son paysage bien Ă  elle.

Arnaude existe sans y faire attention, ainsi que les femmes vieillies, qui ont tout donnĂ© d’elles, et Ă  qui personne ne donne plus rien. Elle a aimĂ© Antoine, il l’a aimĂ©e, il lui a fait trois fils, puis il est mort. Elle, maintenant, elle vit pour les garçons, elle les soigne, elle voudrait leur trouver de bonnes femmes, qui les aimeraient comme elle a aimĂ© son mari. Ensuite, elle pourra s’en aller, elle aussi, et trouver un endroit oĂč se reposer dans la mort. En attendant, elle fait dans la cabane son travail de toujours, le mĂ©nage, la cuisine, le lavage du linge. Quelquefois, elle aide Olivier Ă  fagoter le bois qu’il descend vendre dans la vallĂ©e. Elle croit que la guerre va finir, tous les journaux le disent, il paraĂźt. Alors, FĂ©licien guĂ©rira et se remettra vite. VoilĂ  tout l’horizon d’Arnaude.

Olivier, lui, ses bois et son ciel sont un paysage de tourmente, comme quand l’orage va Ă©clater et qu’on pense Ă  ouvrir sa poitrine avec un đŸ”Ș pour mieux respirer. » (Thyde Monnier (Grand Cap)

 »Clair d’arbre » ( Galerie La vie rĂȘvĂ©e des đŸŒČ)

3 réflexions sur “L’Ă©troit chemin entre les đŸŒČ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s