Les Ors brillent de tous leurs feux

 »-. Nous partirons demain pour Machu Picchu, la ville sacrée. –. Ils sont venus de l’Est, ils ont asservi les nations les unes après les autres, ils étaient les meilleurs guerriers, les meilleurs bâtisseurs, ils avaient l’or et la force-. Il regarde la ville en contrebas, fasciné par le mystère qui ne nous quitte pas depuis que nous avons pénétré en ces lieux. -. Nul ne sait ce qu’ils sont devenus, ils sont partis un jour…-

Nous avons repris le chemin de la ville. La cathédrale croule sous les ors, les tonnes d’argent, les lourds cadres espagnols des tableaux ténébreux. Les autels rutilants incendient les pénombres des chapelles. Terribles statues de cire aux visages sévères sous l’amoncellement des tissus brocardés et des soies lourdes. Des Indiens Quetchuas s’agenouillent devant l’autel le plus près de la porte. Ce soir, mes yeux étaient brûlés par les 🔥 des ors des chapelles, des églises, des couvents.

San Pedro, San Francisco, la Merced, Santa Catalina, et toujours ces toiles immenses aux vierges identiques, qui ne diffèrent que par les parures. Ce sont les reines-vierges couvertes de bijoux et dentelles. Elles sont Catherine de Médicis, plus Marie Tudor plus Anne d’ Autriche. Plus la vierge Marie.’‘ Patrick Cauvin (C’était le Pérou)

2 réflexions sur “Les Ors brillent de tous leurs feux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s