La fleur et le petit garçon

 »-. Là, en bas, dans la ruelle étroite, un pauvre petit garçon malade demeurait dans un sous-sol. Et depuis sa plus tendre enfance, il devait garder le lit. Les jours où il était un peu mieux, il faisait quelques pas dans le réduit avec ses béquilles. En été, durant quelques jours, les rayons du ☀️ entraient pendant une demi-heure dans cette cave. Il ne connaissait rien de la forêt ni de sa magnifique verdure printanière, sauf quand le fils du voisin lui apportait une branche de hêtre. Il la tenait au-dessus de sa tête, et rêvait qu’il était sous les 🌲, que le ☀️ brillait, que les 🐦 chantaient.

Un jour de printemps, son ami lui apporta des fleurs des champs. L’une avait encore sa racine, on la mit dans un pot et on la plaça sur la fenêtre à côté de son lit. La fleur poussa, grandit, chaque année elle donnait de nouvelles tiges, et des fleurs. Pour le petit malade, elle représentait un merveilleux jardin fleuri, son plus précieux trésor sur la terre. C’est vers elle qu’il tourna son petit visage en mourant, quand le Bon Dieu l’appela. Le petit garçon est depuis un an près de Dieu, la fleur est restée oubliée sur la fenêtre, elle a séché, on l’a jetée. » Hans Christian Andersen (Contes)

50x70cm « Rêve de fleurs« , Vendu (Galerie Dites-le avec des fleurs)

2 réflexions sur “La fleur et le petit garçon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s