Nues !

 »-. Il voyait dans la femme offerte à tous les regards une volonté de déstabilisation sociale, une perversion destructrice commencée par les Surréalistes, l’arme à longue portée du cynisme sexuel, un grand complot politique servi bêtement par les Bourgeois. Les uns, pressés comme d’habitude de collaborer à leur ruine. Les autres ravis de remettre au pas ces bonnes femmes qui les avaient nargués au-delà du supportable. La nudité punition. La nudité abaissement. La nudité sadique. Nues, les femmes coupables. Nues, les esclaves sur les marchés. Nues, les déportées devant les SS. Nues, les femmes tondues à la Libération. Nues, les prostituées. Vous imaginez un bordel où le client arriverait nu devant ces dames toutes habillées ? Tous les clandés fermeraient.

Dans les tableaux de Toulouse- Lautrec, les gouaches de Dignimont, les gravures, les cartes postales de la Belle Époque, toutes les filles sont à poil. Et a-t-on jamais vu un client autrement qu’en frac, en uniforme ou en veston ? Et toujours le chapeau, le képi ou le béret sur la tête.  » Françoise Parturier (Le sexe des anges)

3 réflexions sur “Nues !

  1. À poil… de pinceau le nu reste pudique, mais ne descendons pas plus bas ! Mais bon, la cause est sérieuse et je ne voudrais pas caricaturer à couvert. Que le nu soit un art, mais en aucun cas un devoir. Quant à mettre l’homme nu par souci d’égalité, je ne suis pas sûr que l’art y gagnerait vraiment.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s