Contes en forme de pied de nez

-. La peinture devient chiante, me disais-je. Une exposition de tableaux que j’ai récemment arpentée me revient sournoisement en tête. Oeuvres alignées au garde à vous, tristes d’humeur et de couleurs, sombres de thème et d’âme. L’art devient morose, sans souffle, sans fantaisie, comme si mes potes artistes redoutaient de choquer. Ou de faire fuir le rare public qui continue de s’intéresser à leur travail.

L’académisme dans tout son cynisme, sa pesanteur, sa lourdeur… Voilà qui me donne envie de faire un pied de nez. Je vais remettre en activité un thème que j’avais quelque peu oublié, les  »Contes pour Petits et Grands », lequel thème me permet d’être enfantine, impertinente, coloriste et déjantée. Tout un chacun connaît l’histoire de Cendrillon, dont les féériques péripéties se terminent par un mariage style grand genre (et grands moyens) avec le fils du Roi. Parfait pour parfaire ma série, que je relance ainsi avec force couleurs, petits points et petits coeurs, papier collé et dorure.

40x50cm « Les noces de Cendrillon« , Galerie Contes pour Petits et Grands

Mon conseil. -. Faire un pied de nez au conformisme artistique, c’est résister, c’est témoigner, c’est espérer en des jours meilleurs. Ceci posé, inutile d’en rajouter et de faire dans la vulgarité. -. Pour obtenir un effet  »ouaté » propre à une ambiance nuptiale, j’ai appliqué dans l’humide, sur un fond de peinture blanche bien épaisse, du vulgaire papier de soie. Lequel m’a donné la  »dimension décalée » indispensable à mon projet. – . Je me suis limitée à un choix restreint de couleurs. -. Et j’ai quasiment zappé le doré, devenu incongru en la circonstance. Point trop n’en faut… -. Le tableau est de petit format, car je pense que, ainsi, il pourrait séduire une clientèle ciblée… Pour un cadeau de mariage par exemple… Lorsque les mariages, eux-aussi, seront de nouveau à l’ordre du jour.

5 réflexions sur “Contes en forme de pied de nez

  1. Je pense à une chanson de Bashung : rien ne s’oppose et je ne sais plus la suite . Sans doute parce ce que j’aime juste rien ne s’oppose …et du coup en peinture pareil rien ne s’oppose à moins qu’on n’en ait besoin évidemment.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s