Le miroir du diable

 »-. Le pire de tous les démons, c’est-à-dire le 😈 en personne, avait un jour imaginé un tour particulièrement mauvais. Et il ne se tenait pas de joie. Il avait fabriqué un miroir qui possédait le pouvoir de réduire à néant tout ce qui s’y reflétait de bien et de beau, de noble et d’excellent. Et, au contraire, de faire ressortir en l’agrandissant tout ce qui était mauvais, méchant et laid.

C’était là un bien vilain tour ! Les plus beaux paysages, reflétés par le miroir du 😈, ressemblaient à un plat d’épinards. Les gens les meilleurs devenaient répugnants, se tenaient la tête en bas. Les visages tordus et défigurés étaient méconnaissables, et la moindre tache de rousseur paraissait envahir la bouche, le front et le nez. -. C’était on ne peut plus drôle– disait le 😈.

50x70cm  » Portrait au vitriol », vendu

Mais il y avait mieux encore, quelqu’un avait-il une bonne et généreuse pensée, le miroir grimaçait un sourire, et le 😈 s’amusait ferme de son invention. Ses élèves, car il enseignait à l’école des diables, racontaient un miracle. Ce miracle montrait en réalité le monde et les humains tels qu’ils sont. » Hans Christian Andersen (Contes)

3 réflexions sur “Le miroir du diable

  1. Ping : Le miroir du diable — L’atelier peinture de Christine – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s