Premiers émois de collégien

 »-. Il n’avait jamais rencontré quelqu’un qui lui ressemblât. Elle remplissait son esprit de curiosité et d’admiration craintive.il ne put l’écarter de sa pensée durant cette première soirée. Son visage était entre lui et les pages arides qu’il étudiait. Il fut une fois obligé de se lever au milieu de sa bataille avec un problème d’algèbre, et de descendre doucement la première moitié de l’escalier. Simplement pour la regarder pendant quelques minutes par la porte ouverte du salon où la famille jouait au bridge et au trictrac. Sa présence dans la 🏠 lui semblait une chose délicieuse et troublante, comme une musique soudaine.

Il avait envie de toucher sa 👗, qui était d’une matière qu’il ne se rappelait pas avoir encore vue, et d’une couleur qu’il ne pouvait définir. Il avait envie de toucher ses ✋ dont la chair paraissait si délicate et pourtant si ferme. Pendant qu’il était penché sur ses devoirs antipathiques, dans la chambre en désordre, des pensées et des visions étranges s’interposaient entre lui et la page cornée placée devant lui.’‘ Mazo de La Roche (Jalna)

3 réflexions sur “Premiers émois de collégien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s