La 🏠 qui avait une Ã¢me

 »-. Un vent frais entrait par la fenêtre, chargé des sons et des parfums de l’automne finissant. Le bruissement des feuilles qui perdaient leur fraîche rondeur et devenaient sèches et crissantes. Le frottement de deux branches mortes, comme si le chêne auquel elles appartenaient essayait de jouer un chant funèbre pour l’été mort. Le martèlement fantastique d’une vrille de vigne contre la vitre où elle dansait une danse macabre sur la musique sinistre du chêne. L’odeur des champs qui s’étendaient au loin, lourds et lumineux, anéantis par l’approche de la stérilité. Qu’était-ce Jalna ? La 🏡, il le savait très bien, avait une âme. Il l’avait entendue soupirer et remuer la nuit.

40x40cm Maison créative, poème Mawé , Galerie La meilleure façon d’habiter)

Il croyait que parfois, les fantômes de son père, des femmes de son père, de son grand-père et même des enfants morts sortaient du cimetière. Et se réunissaient sous ce toit pour se rafraîchir, pour boire l’esprit de Jalna, cet esprit qui ne faisait qu’un avec la pluie fine qui commençait alors de tomber. Ils venaient tout près de lui, se moquaient de lui, le grand-père en uniforme de hussard, les enfants dans de longs langes pâles. Ses tempes battaient, ses joues brûlaient, ses ✋ étaient moites et glacées. » Mazo de La Roche (Jalna)

2 réflexions sur “La 🏠 qui avait une Ã¢me

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s