Garce de mer !

 ».– On dirait un peu la chambre des machines d’un navire-, pense-t-il, et cette idée lui plaît, quoiqu’il préfère de beaucoup sa terre de Sinssol à la mer.

-. Je te l’avais bien predit, lui répète Florestan. Cette garce de mer, pour l’aimer, il ne faut pas être de la race des paysans provençaux, comme nous. Prendre la barque, le dimanche, quand on habite vers la côte, aller pêcher une ou deux rascasses et quelques verdets pour faire la bouillabaisse, ça, je ne dis pas

60x80cm  »Le vieil homme et la mer », collection privée (galerie Laissez-moi vous conter la mer)

Mais partir des jours et des jours, et ne plus pouvoir toucher la terre de notre ✋, ne plus savoir, en maniant son grain, si elle se pourrit ou si elle se tient en bonne santé. Rester des mois, des années, sans entailler un arbre pour lui glisser une greffe sous la peau. Ne pas pouvoir regarder, pendant des vingt matins de suite, s’il n’est pas temps de resserrer un peu le brin de laine qui tient tout. C’est une vie, ça ? Moi, je l’ai faite, cette vie, ça a été à cause des mauvaises manières de mon frère Pierre, c’est sa méchanceté et son orgueil de maître du domaine qui m’ont chassé de chez moi… » Thyde Monnier (Le pain des pauvres)

2 réflexions sur “Garce de mer !

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s